LES FORMATIONS D’HÉLICOPTÈRES DE L’AÉRONAUTIQUE NAVALE [1]


Envoyer à un ami
Ajouter aux favoris
45,00 EUR
Ajouter au Panier
LES FORMATIONS D’HÉLICOPTÈRES DE L’AÉRONAUTIQUE NAVALE [1]

Cette histoire des formations d'hélicoptères de l'Aéronautique navale est dérivée du dossier n° 2 de l'ARDHAN qui porte ce titre, et qui a d'abord été éditée sous la forme du disque compact n° 10 (CD 10) en 2014, en pensant que le choix de ce support moderne et peu onéreux en favoriserait la diffusion. Cet objectif n'a pas été atteint. Cette nouvelle édition, revue et améliorée, vous est donc proposée. Ce livre comporte deux parties qui traitent, pour la première, des débuts des voilures tournantes dans l'Aéronautique navale et de la montée en puissance de leur usage au cours des guerres d'Indochine (sur les porte-avions) et d'Algérie (dans les djebels).

 

En deuxième partie, cette phase initiale fondatrice a été suivie de la reconversion de ces hélicoptères pour assurer des missions proprement navales, comme la lutte ASM, les essais de dragage de mines et les missions de sauvetage (sauvegarde des activités aéronautiques des nouveaux porte-avions Clemenceau et Foch, et secours maritime à partir de terre au profit de la pêche et de la navigation commerciale et de plaisance).

 

Ces nouvelles missions n'ont pas fait renoncer aux missions de transport tactique héritées de l'expérience algérienne, et les hélicoptères HSS-1 puis Super Frelon ont pu montrer leur pleine capacité à les exécuter. De nouveaux hélicoptères ont aussi été mis en service pendant cette période (Lynx WG13 pour la lutte ASM à partir des nouvelles frégates. Dauphin SA365 F et N pour la sauvegarde des porte-avions et le secours maritime). Et pendant quarante-six ans, plusieurs formations se sont succédé pour assurer le groupe aérien du PH Jeanne d'Arc.

 

Les hélicoptères mis en œuvre ont dû, inévitablement, être un jour retires du service, et des formations ont connu aussi le même sort, mais les missions continuent et les formations actuelles s'emploient à les assurer, avec de nouveaux hélicoptères et selon de nouvelles modalités. Cette continuité de l'action fait l'objet de la troisième partie de ce dossier n° 2, dont le caractère évolutif a conduit à le publier sur le site de l'ARDHAN, afin de pouvoir le tenir à jour des évolutions constantes. Mais, là aussi, vous assisterez au transfert progressif de cette troisième partie dans des livres, dont le prochain, arrêté à la fin de l'année 2017, devrait sortir en 2018. Et, souhaitons-le, d'autres livres continueront de suivre cette histoire !

Le commentaire de L'@érobibliothèque ICI



 
Real Time Web Analytics